Meilleurs ennemis - Sally Thorne


Meilleurs ennemis de la haine a l amour il n y a qu un pas 1


 

DATE DE SORTIE / MAISON D'EDITION

 


France : 5 octobre 2016 (Fr)


 

 


Harlequin, 2016

Langue : français


 


RESUME


Le jour où Lucy rencontre son nouveau collègue, Joshua Templeman, elle n’en revient pas : il est à tomber ! Sauf qu’il ne lui faut pas plus de deux secondes pour découvrir qu’il est aussi froid, cynique, impitoyable… absolument détestable ! Alors, quand leurs chefs respectifs les mettent en concurrence pour une promotion, Lucy est prête à tout pour le battre. Car, si elle gagne, elle sera sa boss. S’il gagne… elle démissionnera. Autant dire qu’elle n’a pas le choix : elle doit gagner. Mais lorsque, un soir, dans l’ascenseur, ce traître de Josh l’embrasse fougueusement, elle est complètement déstabilisée. Se serait-elle trompée à son sujet depuis le début ? Ou est-ce une tactique de Josh pour lui faire perdre ses moyens ?


EXTRAIT


 

"-Et sinon, quoi de prévu ce soir ? Pose de vernis en solitaire ?

-Absolument. Et pour toi, Docteur Josh ? Masturbation et pleurs étouffés dans ton oreiller ? Il jette un regard au bouton supérieur de mon chemisier.

-Oui. Et ne m’appelle pas comme ça."

 

"J’enfile mes ballerines et fourre mes talons dans mon sac. Maintenant, je suis encore plus petite. Dans le vernis mat des portes de l’ascenseur, je peux voir que j’arrive presque à mi-hauteur de ses pectoraux. Mon Dieu, on dirait un chihuahua à côté d’un dogue allemand."

 

"-Joshua, tu m’as tellement bousillée que je perds tous mes moyens quand un mec me dit que je suis belle. Je vois l’inquiétude s’afficher sur son visage mais je poursuis:

-Voilà pourquoi je pleurais. Parce que quand Danny m’a dit que j’étais très belle j’ai failli tomber du tabouret. C’est simple, en fait tu m’as complètement détruite.

-Je…, commence-t-il à dire. Lucy, je… Apparemment, il ne trouve rien d’autre à dire.

-Il n’y a rien à ajouter, Joshua. Félicitations. Aujourd’hui, c’est toi qui as gagné."

 

"Comme j’aimerais pouvoir tirer sur ses lèvres de toutes mes forces pour lui faire faire le même sourire que celui du joker. Quand la police me passerait les menottes, je lui hurlerais: Voilà, maintenant tu peux sourire, petit enfoiré!"

 

"_Je peux savoir ce que tu es en train d’imaginer? Tu as un air franchement sadique.

_Que je t’étrangle. A mains nues.

J’arrive à peine à prononcer les mots. J’ai soudain la voix aussi cassée qu’une opératrice de téléphone rose qui aurait travaillé 48h d’affilée.

_Ah, c’est ce genre de chose qui t’excite! répond il avec une expression étrange dans le regard.

_Seulement quand c’est toi qui es concerné.”

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 06/10/2017