Réminiscence - Emilie Million

 


REMINESCENCE - EMILIE MILION


SOMMAIRE


TOME 1 : RETOUR A L'OLYMPE


 

 


TOME 1 : RETOUR A L'OLYMPE



20 Octobre 2016 / Rebelle edition collection Chimères


RESUME


Qui a dit que la beauté était un don ? Pour Elena c'est une véritable plaie qui la condamne à la solitude. Mannequin, elle use de ses traits parfaits dont elle paie pourtant le prix.
Admirée de tous, elle ignore qu’elle est la réincarnation de la princesse grecque Psyché, dont la beauté lui valut jadis le courroux d'Aphrodite qui la condamna à mort. 
Après des siècles d’attentes, Eros, Dieu de l’amour, espère enfin retrouver sa promise. 
Mais acceptera-t-elle de reprendre sa place parmi les Dieux alors qu'elle n’a plus aucun souvenir de sa vie antérieur ?


EXTRAITS


"Il passa derrière moi et me saisis par les épaules, j’en sursautai de plaisir. Ses grandes mains me poussèrent vers un autre carré de la gravure et il glissa sa main vers la mienne afin de me la déposer sur la pierre rêche.
— Ici, murmura Éric contre mon oreille. La première que je veux essayer avec toi c’est celle-là, une des plus simples.
Je me retournai pour lui faire face et plongeai en apnée dans l’océan.
— Je connais le missionnaire Éric, je suis vierge mais pas stupide.
Il ria, un son sexy et rauque. Éric avançant comme un félin traquant sa proie jusqu’à me contraindre à me coller complètement contre le mur. Il déposa ses mains de chaque côté de ma tête, tout son être m’appelait.
— J’ai envie de te prendre contre moi, que tu t’accroches à mes hanches comme tu l’as fait dans ta chambre.
Je déglutis.
— Tu es quelqu’un de direct.
— Non Elena je suis quelqu’un qui a envie de toi depuis un sacré bout de temps et qui rêve de te faire taire pour te prendre à même la pierre.
— Je... je ne suis pas....
— Elena, au fond de toi tu sais que c’est la vérité. Tu es ma femme."

 

« Je retirai ma main de la sienne et passai nerveusement mes doigts dans mes cheveux emmêlés, une nausée pointa le bout de son nez et je la repoussai en inhalant l’air saturé du parfum d’Éric. Il m’intoxiquait, mon cerveau et mon cœur acceptaient un peu trop vite sa présence et le destin qu’il m’avait tracé, cela m’effrayait. Je luttai furieusement pour refuser tout cela en bloc, je voulais une vie mais pas une réminiscence de vie. Je n’allais pas accepter de devenir sa femme sous prétexte qu’à une lointaine époque, c’était ce que j’étais présumée devenir, j’avais mon mot à dire sur tout ça. »


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire